L’insémination artificielle

Qu’est ce que l’insémination artificielle ?

L’insémination artificielle est une méthode de procréation qui consiste à déposer le sperme de l’homme dans l’appareil reproducteur de la femme. Cette méthode est largement utilisée par les femmes qui ont des difficultés à tomber enceintes.

Il existe différents types d’insémination artificielle en fonction de l’origine du sperme:

l’insémination artificielle avec le sperme du conjoint est utilisée dans plusieurs cas : stérilité d’origine inconnue, troubles de cycles ovariens, endométriose légère à modérée, impossibilité de déposer le sperme dans le vagin, troubles légers du sperme au niveau de la concentration, de la morphologie ou de la mobilité.

l’insémination artificielle avec donneur ; avec cette technique les spermatozoïdes proviennent d’une banque de sperme.

Avant de réaliser l’insémination artificielle, les patients doivent remplir certaines conditions ; il faut exclure les maladies contagieuses comme le VIH, l’hépatite B et C, la syphilis ou la rubéole. Il faut ensuite vérifier la perméabilité ovarienne. Il est également recommandé que la femme ait moins de 37 ans. Quant à l’homme, il faut qu’il ait au moins 3 millions de spermatozoïdes par ml de sperme.

Comment se pratique l’insémination artificielle ?

Pour effectuer une bonne insémination artificielle, il faut suivre une technique bien définie.

Tout d’abord, il faut que le cycle ovarien de la femme soit doucement stimulé de façon contrôlée grâce à un traitement d’hormones. De cette manière, plus d’un ovocyte arrivera à maturité et les probabilités d’obtenir une grossesse seront plus élevées. Il faut effectuer une surveillance échographique pour vérifier comment agit le traitement hormonal. Quand les follicules ovariens atteignent la taille adéquate, l’ovulation est provoquée grâce à l’administration d’hormones HCG.

Pendant ce temps, le sperme est préparé grâce au processus de capacitation par lequel les spermatozoïdes les plus mobiles sont sélectionnés. Après avoir déterminé le meilleur moment pour la fécondation, et après avoir préparé le sperme de l’homme, le gynécologue introduit une sonde avec les spermatozoïdes dans le vagin afin de les déposer dans l’utérus de la femme. Même s’il s’agit d’un processus simple, son efficacité a été démontrée et de nombreuses femmes sont tombées enceintes grâce à cette méthode. Par ailleurs, il faut savoir que la probabilité de tomber enceinte grâce à l’insémination artificielle augmente si on réalise jusqu’à un maximum de quatre cycles consécutifs.

Ces articles vous intéresseront également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *